E-commerce : Combien d’articles sur ma boutique en ligne ?

E-commerce : Combien d’articles sur ma boutique en ligne ?

E-commerce : Combien d’articles sur ma boutique en ligne ? 

Cet article va répondre à trois questions souvent demandées sur votre e-commerce :

– Combien d’articles sur ma boutique en ligne ?

– Combien d’articles dans mes catégories ?

– Comment bien catégoriser mon e-commerce ?

La première chose que je tiens à préciser c’est qu’il faut effectivement laisser du choix aux internautes mais sans en laisser trop. Les conseils que je peux vous donner font généralement suite à mes expériences personnelles. En effet, chacun est libre de faire comme il le souhaite et certaines personnes vont préférer mettre bien plus que ce que je conseille ou encore bien moins. Tout ce que je vous conseille, ce sont des choses que j’applique personnellement ou pour mes clients.

On peut répondre à ces trois questions en même temps. Imaginons que vous avez un site de vêtements, vous allez avoir plusieurs types de vêtements et donc différentes catégories : T-shirt, robes, shorts, pantalons, chaussures etc. Ici, on a déjà plusieurs catégories. Si vous avez un doute, faites un cahier des charges sur votre futur site e-commerce : qu’est-ce que je souhaite vendre ? à qui ? pourquoi ?. En fonction de ces réponses, là vous allez savoir quelle catégorie créer. Même si vous avez envie de vendre que des t-shirt, vous avez toujours la possibilité de créer des catégories. Exemple : catégories Hommes et Femmes. Ne faites pas juste un site où vous mettez des t-shirts en vrac. C’est toujours bien de catégoriser car cela montre que votre site est professionnel, net et précis. Cela démontre également qu’il existe une hiérarchie dans votre site e-commerce. Il faut toujours se mettre à la place de l’internaute ou à la place d’une personne qui rentre dans une boutique physique. Vous ne verrez jamais une boutique physique dans laquelle tout est en vrac et mélangé. Généralement, la première distinction c’est homme/femme et ce, autant dans une boutique physique qu’en ligne. Il faut bien tout catégoriser. Pour catégoriser des t-shirts par exemple, c’est simple : t-shirts homme / t-shirts femme / t-shirts à motifs / t-shirts unis / t-shirts manches longues / t-shirts manches courtes etc. C’est comme cela que l’on arrive à catégoriser son site.

Pour répondre à ces questions, je conseille de mettre au minimum neuf articles et au maximum vingt articles. Vous pouvez en mettre plus de vingt si vous le souhaitez. Néanmoins, il est important de ne pas laisser trop de choix à un internaute. L’exemple le plus concret, c’est le restaurant. Quand on regarde la carte d’un restaurant et qu’il y a trop de choix, on n’a pas forcément envie de rentrer et de plus on hésite. Cela nous est déjà tous arrivé devant un restaurant où il y a beaucoup de choix, on hésite et on ne prend rien. Sur un site e-commerce, c’est la même chose. N’oubliez pas qu’il faut toujours partir du fait que l’internaute est un flemmard. L’internaute n’aime pas rester trop longtemps sur un site. C’est ce que l’on remarque dans les statistiques. Peu importe le site que vous avez, l’internaute ne va pas rester plus d’une demi-heure sur votre site sauf si c’est Cdiscount ou Amazon avec plus d’un millier de produits.

Si vous avez cinq ou six catégories sur votre boutique e-commerce, je vous conseille de mettre minimum neuf articles par catégorie et maximum vingt articles par catégorie. Ainsi, vous laissez tout de même un peu de choix au client sans trop lui en laisser. Personnellement, je mets entre neuf et douze articles par catégorie sur mes sites. Je fais trois lignes de trois articles ou quatre lignes de trois articles sur ma page produit. Je trouve que c’est entièrement suffisant.

Ainsi, à la question de savoir combien il faut mettre d’articles sur une boutique en ligne, je vous conseille de démarrer avec grand maximum quatre-vingt à cent articles. Quand on dépasse les cent articles, il y a un travail de gestion derrière qui est plus important. Certes, vous avez des outils de gestion des stocks automatisée, notamment dans le cas du dropshipping. Dans le cadre du dropshipping, on peut citer Oberlo par exemple. Ces outils vous permettent de gérer facilement vos stocks, vous pouvez aussi regarder les variations du prix de vos produits, les quantités restantes dans le stock etc. Néanmoins, gérer quatre-vingt à cent articles c’est déjà beaucoup et c’est long. Si un jour, vous voulez plusieurs articles d’un coup, cela prend du temps.

Si je devais récapituler, de neuf à vingt articles par catégorie et pas plus de cent articles quand vous commencez votre boutique en ligne. Pourquoi ? Quand on arrive à cent articles, cela veut déjà dire que l’on est sûr de sa niche et de son site. En effet, quand on commence une boutique, évitez de mettre d’avance cent articles d’un coup car vous ne savez pas si votre site va fonctionner.

Concernant les catégories, il faut absolument catégoriser les articles afin de structurer votre site (et ne pas laisser tout en vrac). Limiter le nombre d’articles ne veut pas dire limiter le nombre de catégories. Il faut laisser du choix à l’internaute. Prenons l’exemple des t-shirts, vendez des t-shirts de plusieurs sortes. On peut également prendre l’exemple des chaussures. Si vous décidez de créer une boutique en ligne de vente de chaussures en général, ne vous limitez pas à un seul style de chaussure. Il faut essayer de prendre un maximum de style différent puis de les catégoriser afin de laisser le choix à l’internaute sur le style qu’il préfère. En revanche, si votre but est de vous limiter à un seul style de chausse, les baskets par exemple, faites tout de même des catégories homme et femme. Je comprends bien que dans certaines activités, on ne peut pas tout catégoriser. En revanche, les catégories hommes et femmes seront toujours faisables, notamment dans le secteur vestimentaire. Il faut montrer à l’internaute que vous avez du choix. Encore une fois, le but de la catégorisation est de rendre votre site plus propre et professionnel. Il faut vous forcer à trouver des catégories pour votre boutique en ligne.

Un autre point très important qu’il faut aborder également ici : mettre le même nombre d’articles par catégorie. Souvent on aperçoit des boutiques en ligne dont le nombre d’articles par catégorie diffère. Ici aussi il faut se mettre à la place de l’internaute. Si le nombre de produits par catégorie n’est pas égal, s’il y a une catégorie où il y a seulement deux produits, on ne laisse pas le choix à l’internaute. Prenons l’exemple d’un site vendant des accessoires de cuisine : si dans la catégorie “Couteaux” je ne trouve que trois couteaux différents et qu’ils ne me plaisent pas, je quitte le site. En revanche, en y mettant neuf couteaux différents, il y a une plus grande possibilité que l’internaute trouve ce qu’il aime. N’oubliez pas que plus vous allez mettre de catégories, plus vous avez de chances que l’internaute achète plusieurs choses sur votre boutique en ligne.

N’hésitez pas à me contacter et à découvrir l’ensemble de mes services.

E-commerce : Comment bien agencer sa page d’accueil

E-commerce : Comment bien agencer sa page d’accueil

E-commerce : Comment bien agencer sa page d’accueil 

L’article qui va suivre fait suite à une question essentielle que l’on m’a posée plusieurs fois à savoir : Comment agencer ma homepage ?

Aujourd’hui, nous allons répondre à la question de savoir comment faire pour qu’une page d’accueil puisse être attractive et donne envie de poursuivre la navigation. Avant de commencer, je souhaite vous parler d’un chiffre très important, c’est le taux de rebond.

Le taux de rebond c’est le nombre de personne qui va quitter le site dès la première page. On peut voir ce taux sur notre compte Google Analytics sur la page d’accueil ou tableau de bord. Plus votre taux de rebond est  élevé, plus il y a de personnes qui quittent le site dès la première page. Par exemple, si vous avez un taux de rebond de 50 %, cela veut dire qu’il y a une personne sur deux qui quitte votre site dès la première page. De la même manière, si vous avez un taux de rebond de 30 % (très bon taux), cela veut dire qu’il n’y a qu’une seule personne sur trois qui va quitter votre site dès la première page. Un bon taux de rebond se situe en dessus de 35-40 %. Dès qu’on commence à dépasser les 40 %, cela veut dire qu’il y a un problème sur votre site et que celui-ci manque d’optimisation ou de contenu.

Pour mettre toutes les chances de son coté et pour que l’internaute poursuive sa navigation après la page d’accueil, il faut mettre du contenu. Cela passe notamment par l’affichage de vos produits ou encore de vos catégories. Il faut également avoir un beau slider et mettre les articles du blog. Vous pouvez également mettre vos posts sur Instagram pour montrer la “Social Proof” c’est-à-dire la preuve sociale. Cela montre que vous êtes actifs sur les réseaux sociaux.

Ce que je conseille c’est un agencement type que j’utilise pour toutes mes boutiques ou presque. D’abord, tout en faut de votre page, vous allez avoir naturellement le menu + le slider. Le slider va être un gros bloc avec des photos qui défilent. Ces photos vont donner le ton sur votre boutique. Par exemple, vous pouvez mettre trois-quatre photos qui défilent et pour chaque photo vous pouvez mettre un lien vers une catégorie ou vers un produit phare. Personnellement, j’ai un site où dès la première page, il y a un énorme slider qui prend toute la taille de l’écran et qui affiche le top produit de ma boutique. Dès que vous arrivez sur la homepage, vous tombez directement sur le top des ventes. Si vous avez cent visiteurs sur votre boutique, les cent visiteurs vont voir votre top produit.

Ensuite, juste en dessous de ce slider, vous mettez un petit bloc “à propos” avec un joli titre et quatre/cinq lignes descriptives de votre boutique. Ce que vous devez mettre dans cette partie “à propos” c’est une partie de l’histoire de votre boutique, la raison pour laquelle vous l’avez crée, vos avantages, la raison pour laquelle les gens devraient rester chez vous etc. Vous racontez une histoire en quelques lignes. En revanche, vous pouvez tout de même les rediriger, par exemple, vers la page “A propos” où vous avez une vraie description complète de plusieurs paragraphes de votre boutique, avec des photos et une vidéo de présentation si vous le souhaitez.

Juste en dessous du bloc “a propos”, on met le bloc “meilleurs produits”. Ici, vous pouvez par exemple ajouter un bloc avec trois lignes. Sur chacune de ces trois lignes, vous ajoutez trois produits. Vous allez donc avoir un joli carré de neuf produits, c’est un échantillon de vos meilleures ventes. Cela donne envie à l’internaute d’aller plus loin.

En dessous de ce bloc “meilleurs produits”, vous mettez un bloc “catégories”. Par exemple, si vous avez six catégories, vous allez mettre trois lignes de deux catégories. Sur une même ligne, il y a aura donc deux blocs (un par catégorie) c’est-à-dire un carré “Catégorie A” avec une belle photo en fond et un carré “Catégorie B” avec. Une belle photo en fond. Bien entendu, vous mettez un lien vers la catégorie en question.

Puis, sous ce bloc “catégories”, vous pouvez ajouter les derniers articles de blog en précisant les dates de publication. En effet, il est important de mettre les dates de publication puisque c’est comme cela que vous allez montrer à l’internaute que votre boutique est active et mise à jour. Si vous suivez la règle des 7-14-21-28 que j’ai déjà expliquée, il faut poster un article quatre fois par mois à savoir une publication le 7 du mois, une le 14 du mois, une le 21 du mois et une le 28 du mois. Si vous n’avez pas d’articles, vous pouvez aller sur Fiverr pour des articles en anglais et sur 5euros.com pour des articles en français. Si vous les commandez le 1er du mois, vous les recevrez le 6 de sorte que vous aurez le temps de les programmer le 7, le 14, le 21 et le 28 du mois. Ainsi, vous êtes sûr qu’au moins quatre fois par mois, vous aurez un article publié automatiquement sur votre boutique. C’est comme cela que l’on montre que notre site est mis à jour régulièrement et qu’il est professionnel. Vous prouvez aux internautes qu’il faut qu’ils restent chez vous puisque vous avez un site qui est tenu, où il y a des gens derrière.  En effet, même si vous êtes seul à travailler sur votre boutique, le fait de le tenir mis à jour, d’avoir toujours du contenu nouveau que ce soit les produits, les catégories, les images ou les articles de blog, cela fait penser qu’il y a une équipe derrière qui travaille dessus constamment.

Sous les articles de blog, vous mettez un bloc Instagram. En effet, je vous conseille de créer un compte Instagram et un compte Facebook au minimum. Vous pouvez également créer un compte Pinterest. Peu importe la niche que vous avez choisi, Instagram va vous permettre de toucher plusieurs personnes et ce, avec un très faible budget. Sur Instagram, mettez du contenu et faites plusieurs publications par jour. Là encore, cela montre que votre site est actif.

Enfin, sous le bloc Instagram, ajoutez le bloc Newsletter afin d’inviter les gens à donner leur email. Mettez une jolie phrase qui donne envie à l’internaute de vous laisser son adresse mail telle que “Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez un code promo immédiat de 15%”. Dans cet exemple, c’est un petit appel à l’action (15 % de promo) qui va donner envie à l’internaute de laisser son email.

Au sujet des appels à l’action, je vous conseille par ailleurs de mettre, tout en haut de votre site (au dessus du slider), une barre d’accueil dans laquelle se trouve un double appel à l’action. Qu’est-ce qu’un double appel à l’action ? C’est par exemple “Livraison gratuite en France métropolitaine” (1er appel à l’action) + “Première commande ? Moins 10 % de remise immédiate avec le code Bienvenue” (2ème appel à l’action). Ici, il s’agit d’un double appel à l’action qui va inciter les internautes à aller plus loin. De ce fait, ils vont cliquer sur un produit ou une catégorie et vont continuer la navigation. Personnellement, j’ai des sites avec des taux de rebond de 20 %, d’autres avec 30 %. Néanmoins, je ne dépasse pas les 40 %.

Optimisez bien votre page d’accueil et vos pages produits. Au sujet de la page produit, pensez à ajouter l’application de Cross selling afin que l’internaute ait envie d’acheter autre chose. Par exemple, vous pouvez mettre un bloc “Produits de la même catégorie” ou “Les clients ont aussi acheté” dans lequel vous mettez d’autres produits.

Vous avez maintenant les clés pour bien agencer votre page d’accueil !

N’hésitez pas à me contacter et à découvrir l’ensemble de mes services.

Scarcity – Qu’est-ce qu’une application Scarcity ?

Scarcity – Qu’est-ce qu’une application Scarcity ?

Voici un contenu concernant les applications Scarcity, les fameuses applications qui sont censés faire booster les ventes de votre site e-commerce avec du style “Attention il reste plus que X produits”, “plus que X jours”, “X personnes regardent ce produit”. On me pose souvent la question, “qu’est-ce que tu en penses ?”, “en mettrais-tu sur ton site” ?

Définition d’une application Scarcity : une application scarcity est une application (ou une extension) que l’on va placer sur son site internet e-commerce pour tenter de booster les ventes de se son site. Le but principal de ce genre d’application va être de faire croire à l’internaute que le site est fréquenté, que plusieurs internautes regardent en ce moment même le même produit que lui et créer un sentiment d’urgence et de panique. L’internaute doit se dire “je dois me dépêcher car plusieurs personnes sont en train de regarder ce produit”. Bien entendu, la majorité de ces informations sont fausses. La législation n’est pas très clair à ce sujet. Il existe des applications scarcity qui poussent le vice encore plus loin en faisant croire que des internautes ont acheté le produit il y a encore quelques minutes. Sur certains sites, vous allez voir un petit popup, généralement en bas à gauche ou en bas à droite du site, vous informant qu’un internaute a acheté le produit que vous etes en train de visionner il y a quelques minutes. Bien entendu, c’est faux. Cela sert juste à vous pousser à acheter le produit.

Il faut savoir que plusieurs sites utilisent ce système, par exemple vous allez voir Amazon ou Cdiscount, il y aura toujours ce système de promotions, même Aliexpress l’utilise.
Par contre il y a une chose à savoir, si vous souhaitez donner un coté haut de gamme à votre site évitez ce genre d’application. Si vous allez sur le site de Dior ou Channel, vous n’aurez jamais ce type d’application car on sait bien que 7 personnes sur 10 se doutent que ce genre d’application n’est pas très sérieuse. Il n’y a jamais 10 000 personnes qui regardent un produit en même temps, quand vous voyez une promotion qui se termine au bout d’une heure on se doute bien qu’en revenant dans une heure la promotion sera là. Donc si vous souhaitez donner un coté haut de gamme à votre site, n’ajoutez pas de type d’application car cela pourrait faire l’effet inverse.

Imaginez, vous vendez des sacs à 400 voir 1000€, vous faites de belles descriptions, vous avez un site sobre et professionnel et là… vous avez une roue promotionnelle qui arrive, des popup.. vous cassez immédiatement l’image de votre site. Vous passez d’un site haut de gamme à un site bas de gamme. Concrètement votre sac vous pouvez le vendre 4€. Les gens qui s’apprêtent à acheter un sac à 400€ veulent avoir un site professionnel et un site avec plusieurs popups ne donne pas l’image d’un site professionnel et l’internaute va quitter le site internet.

C’est pour cela qu’Adblock connait un succès énorme. Il y a de moins en moins de popup et bannière publicitaire sur les sites e-commerce. Si je devais conclure, évitez d’utiliser de genre d’application scarcity. L’image de votre site e-commerce va être dégradé et vous allez perdre de futurs clients.

A bientôt les amis,
Mélik

Restons En Contact.
Rejoignez Ma Newsletter !

Restons En Contact.

Rejoignez Ma Newsletter !

Faites comme plusieurs milliers de passionnés, rejoignez ma newsletter et recevez chaque mois mes meilleurs conseils en webmarketing ! Pas de spam, que du contenu de qualité pour votre business !

You have Successfully Subscribed!